Quel statut juridique pour une agence web ?

Comme lors de toute création d’entreprise, il faut un statut juridique. Dans la suite de cet article, vous allez justement découvrir celui d’une agence web.

Il n’y a pas de modèle proprement dit pour le choix du statut juridique d’une agence web. Ainsi, vous pouvez exister en tant que société à responsabilité limitée, en tant que SNC, en tant qu’entreprise individuelle ou en tant qu’auto-entreprise. Pour définir le statut juridique de votre agence web, il faut définir si vous allez monter votre agence web avec des associations ou si vous allez la créer toute seule. Il faut aussi savoir si vous allez faire un apport dans l’agence web que vous allez créer. Il faut aussi déterminer si vous allez inclure votre patrimoine personnel dans celui de l’agence ou non. Le statut juridique de votre future agence web dépendra aussi des bénéfices prévus. Le régime de sécurité sociale auquel vous souhaitez vous affiliez va aussi déterminer le choix du statut juridique de votre agence web.

Pour le choix du statut juridique, il est recommandé de se faire conseiller par un expert, du genre un comptable par exemple. En effet, il faut savoir que chaque forme juridique présente des avantages ainsi que des inconvénients. Ceci étant, il existe des statuts juridiques très choisis par les agences web, à commencer le statut d’auto-entrepreneur. Ce sont surtout les blogueurs ainsi que les responsables de site web de taille moyenne qui choisissent ce statut juridique. Pour information, le chiffre d’affaires pour le statut d’auto-entrepreneur se plafonne à 32 600 euros. Le plus avec ce statut juridique c’est au niveau du montant des impôts et des cotisations à régler plus tard. Vous bénéficiez aussi d’une franchise de TVA.

Quand le montant du chiffre d’affaires dépasse le plafond de celui d’auto-entrepreneur, certains basculent vers le statut d’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée ou EURL. A ce niveau, vous serez assujetti à la TVA. C’est le statut juridique conseillé aux auteurs de produits numériques ainsi que les responsables de sites web qui réalisent de grands revenus. Si vous avez un ou plusieurs associés, il vaut mieux opter pour la Société à Responsabilité Limitée ou SARL. Mais le statut juridique le plus en vogue actuellement, surtout auprès des startups, est la SAS (société par actions simplifiées).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *